Michael Tordjman

Son actu

Pause musicale

Avis clients

Michael Tordjman

Avatar

R xavier

(5/5)

du bonheur

24 mars 2019

super bon moment.1h30 de rire
Avatar

L Carmen

(5/5)

excellent

22 mars 2019

très bon moment
Avatar

F fernand

maisons laffitte
(5/5)

Super

22 mars 2019

Un rythme, une gouaille, une originalité qui decoiffent
Avatar

M Pierre

TOULON
(5/5)

Un bon moment et une bonne soirée

17 mars 2019

Un instant de plaisir à partager
Avatar

B Florent

ORADOUR SUR VAYRES
(5/5)

Excellent

17 mars 2019

Décapant, j’ai adoré elle casse le code civil. Les machos n'ont qu’à bien se tenir
Avatar

S Mehdi

Drancy
(5/5)

Bien

04 mars 2019

Très bon spectacle
Avatar

B Catherine

GARCHES
(5/5)

Allez-y !

02 mars 2019

Quel woman show! Parfait !
Avatar

a dominique

(5/5)

Excellent

01 mars 2019

Drôle et percutant
Avatar

J Magalie

COURBEVOIE
(5/5)

Drôle et dynamique

17 févr. 2019

Caroline Vigneau a un humour décapant et aborde tous les tabous des femmes et leurs vies avec drôlerie de manière plus profonde qu'habituellement ! Un spectacle travaillé qui entraine les spectateurs dans une ambiance agréable, loin du quotidien.
Avatar

A Arnaud

(2/5)

Inégal et pas toujours drôle

17 févr. 2019

En termes d'humour je précise que je suis difficile pour relativiser cet avis. Autant son premier one woman show m'avait enchanté autant celui ci m'a laissé de marbre. Et ce n'est pas parce que je suis un homme qui est censé en prendre pour son grade, la tonalité du spectacle étant féministe...ma copine n'a pas été plus emballée que moi. J'étais presque gêné de l'avoir invitée... après lui avoir vendu cette humoriste. Certes Caroline Vigneaux déploie une belle énergie mais ça tombe souvent à plat. La première partie revisite les textes de loi où la femme est sous domination masculine et l'humour vient du décalage produit par rapport à aujourd'hui. Et oui la société a changé et il reste encore tant à faire et pas seulement en termes d'égalité homme femme. Indigné ok mais est-ce drôle ? Pas toujours. La seconde partie du spectacle est plus brouillonne inégale avec un final sur les tabous et une tirade à la je suis Charlie. Bof.