Visuel de fond
William Forsythe
© Dominik Mentzos

Son actu

En quelques mots

Le plus "européen" des chorégraphes américains naît en 1949 à New York. D'abord initié à la danse classique et à la danse jazz, il intègre dès 1971 le Joffrey Ballet of Chicago. Deux ans plus tard, William Forsythe est engagé au sein du Ballet de Stuttgart et signe sa première création, Urlicht, en 1976.

En 1983, Rudolf Noureev l'invite à présenter la pièce France/Danse à l'Opéra de Paris, dont Noureev est le directeur. William Forsythe prend la tête du Ballet de Francfort en 1984 et l'œuvre qu'il présente cette année-là, Artifact, l'impose sur la scène internationale.

Il a depuis multiplié les créations, renouvelant profondément l'esthétique du ballet, sur de grandes scènes et pour de grandes compagnies comme le New York City Ballet, le Nederlands Dans Theater, le Royal Ballet de Londres…

William Forsythe ne cesse d’explorer d’autres possibilités chorégraphiques, en déstabilisant les figures du langage classique: il déforme et étire les attitudes, exagère les extensions jusqu’au déséquilibre, accélère la vitesse d’exécution, décompose les enchaînements pour les détourner de leur logique habituelle, déconstruit et disperse ses phrases dansées pour les reconstruire plus loin, dans un agencement nouveau.

Metteur en scène de l’instable, il démonte les mécanismes de l’illusion théâtrale (rideaux qui tombent de façon imprévue, éléments scénographiques qui se déplacent fractionnant la vision, musique qui s’arrête brusquement, lumières découpant les silhouettes ou pénombre les rendant incertaines) dans un jeu d’apparences et de disparitions, destiné à perturber le regard du spectateur. En vingt-cinq ans, il a élargi le champ de la danse en la confrontant aux arts plastiques, aux textes, aux multi-média dans une profusion d’images qui est le reflet de notre temps....

Pause musicale

Avis clients

William Forsythe

Aucun résultat trouvé