En quelques mots

Hérault d'une nouvelle chanson française lettrée et ironique, Vincent Baguian, ancien publicitaire reconverti dans l'écriture de chansons, a triomphé sans tambours ni pectoraux saillants de la vague boys-band/comédies musicales en vogue à la fin des années 90.

Son premier album, "Pas Mal", sorti en 1997, remporte le prix Charles Cros, et souffle un vent jazzy sur le paysage musical français.

Trois ans plus tard, Vincent Baguian récidive avec "Mes Chants" : Baguian le diablotin y signe (entre autres perles) On est seul au fond.

Nougaro le présente himself comme un "écrivain de chansons" sur la scène de l'Olympia.

Après l'écriture du conte musical "Sol en cirque" et une collaboration sur l'album d'Elisa Tovati "Je ne mâche pas mes mots", Vincent Baguian publie l'album "Ce soir, c'est moi qui fais la fille", un disque truculent et iconoclaste qui bénéficie de la participation de Zazie, Calogero et Elodie Frégé.

Baguian ne badine pas avec l'amour… ni avec les mots.

Son actu

Pause musicale