En quelques mots

Le château de Vauvenargues appartient à Catherine Hutin, fille de Jacqueline Picasso, la dernière épouse du peintre. L'histoire du château et de ses différents propriétaires reste intimement attachée à l'histoire de la Provence. La présence forte et unique d'un des plus grands génies de l'art occidental, Pablo Picasso, scelle définitivement l'histoire d'un lieu d'exception.

Certainement un des plus beaux châteaux de Provence et de la région aixoise, sur son piton rocheux, au pied de la Sainte-Victoire, avec ses remparts conservés et ses belles proportions du XVIIe siècle, dans un style rustique sévère, il bénéficie d'un environnement naturel et végétal heureusement préservé.

Picasso et Vauvernagues :

Lorsque Picasso téléphone à son marchand D.-H.Kahnweiler en lui disant: "j'ai acheté la Sainte-Victoire de Cézanne", celui-ci lui demande laquelle, pensant à un tableau. Picasso lui répond alors: "la vraie".

A un retour de corrida, le critique d'art Douglas Cooper indique à Picasso que le château de Vauvenargues, dans les terres de Cézanne, est à vendre. Picasso, emballé, acquiert immédiatement la propriété. Au marchand Sam Kootz qui vient lui rendre visite dans son nouveau domaine, il annonce fièrement: "Cézanne a peint ces montagnes et maintenant j'en suis le propriétaire".

La présence de Pablo Picasso au château de Vaunargues est de courte durée (février 1959 - juin 1961) mais il ne s'agit pas alors pour lui d'un lieu de villégiature mais bien d'une installation qu'il veut pérenne. Il emmène avec lui sa collection personnelle de peintures, de sculptures en bronze qui ornent les jardins. Il y déplace son atelier. Il veut s'éloigner de Cannes pour échapper à ses admirateurs et mieux se consacrer à sa seule passion: la peinture. 

On a souligné, par son austérité, la ressemblance des paysages de Vauvenargues avec ceux de l'Espagne. Il y produit là des tableaux dans une veine espagnole. A presque quatre-vingts ans il dédiera le domaine à sa jeune compagne Jacqueline en peignant le portrait "Jacqueline de Vauvenargues". Si Picasso meurt à Mougins le dimanche 8 avril 1973, c'est  Vauvenargues que Jacqueline et son fils aîné Paulo choisiront comme dernière demeure du peintre. Il est enterré du côté du couchant, sous un tertre devant l'entrée du château.

Publicté

Prochainement

A venir

Aucun résultat trouvé

C'est par ici !

Cliquez ici
pour localiser
la salle
4 rue René Nicol , 13126 VAUVENARGUES