The White Stripes

Son actu

En quelques mots

L’originalité des White Stripes ? Un duo guitare batterie qui s’affranchit des codes du rock en refusant l’utilisation d’une basse, un garage rock aux sévères racines blues, un mystère sur les liens entretenus par la paire (ex-mari, ex-femme ? frère, sœur ?) et surtout, un impeccable code couleur respecté depuis les débuts du groupe en 1999 : rouge, blanc et noir.

Les trois premiers albums des White Stripes revisitent un rock ardent, sonnent comme des enregistrements des années 70 et offrent des chansons minimaliste dans lesquelles Jack White, le chanteur et guitariste surdoué s’amuse des ruptures de rythme brutales qu’il impose au jeu simplissime de la batteuse Meg White.

Avec "Elephant", sorti en 2003, les White Stripes obtiennent une reconnaissance mondiale, grâce aux nombreuses reprise dont a bénéficié le fabuleux hymne Seven nation army. Cet album signait un retour au rock, marqué par des thèmes moins originaux mais une efficacité électrique, que "Get behind me Satan" brise en 2005 avec ses pianos, marimbas et colorations latines.

En 2007, retour aux sources du succès des White Stripes avec "Icky stump", un disque brut, qui assène ses compositions en surjouant les binarités rythmiques.

Pause musicale

Avis clients

The White Stripes

Aucun résultat trouvé