En quelques mots

The Verve, groupe de rock emblématique des années 90, s'est imposé grâce à un unique album avant… d'imploser. Engendré en 1989 par le lunatique Richard Ashcroft, The Verve publie un single au succès conséquent en 1992, "All In the Mind", mais le premier album, "A Storm in Heaven" fait un flop.

The Verve multiplie les poses classiques du rocker maudit : drogues et hôtels saccagés, à la façon de Oasis, sans que le deuxième album du groupe, "A Northern Soul", ne se fasse tellement remarquer. Richard Ashcroft quitte le groupe avant de revenir sur sa décision ; The Verve publie en 1997 son chef d'œuvre, "Urban Hymns", contenant les précieux singlesBittersweet Symphony, Lucky Man et The Drugs Don't Work. A la suite d'une épuisante tournée mondiale, Nick McCabe quitte The Verve. Le groupe se sépare et Richard Ashcroft se lance en solo. Une compilation voit le jour en 2004, tandis que le groupe annonce sa reformation en 2007.

Les rois maudits du rock, nouveaux rois mages de la décennie 2000 ?

Son actu

Pause musicale