En quelques mots

  Attention si vous les suivez ! Ces trois compères vous embarquer pour une virée dans les bars honky tonk du Vieux Sud des 40's et 50's. Ces endroits où se retrouvaient les âmes seules pour prendre du bon temps grâce au moonshine, à la trainée locale, au juke box dans le coin ou au groupe de passage qui se devait de jouer les standards du moment sous peine de se prendre une bouteille à la figure.

Ces cowboys viennent de la rue. 
Will (chant, guitare), busker dans l'âme, a joué dans les moindres recoins des îles britanniques, en Australie, en Afrique du Sud et bien-sûr aux Etats-Unis où il a vécu une partie de sa vie.
Fab (guitare lead), pétri de rockabilly et de western swing, le rejoint très vite pour poser son lead sur une rythmique de freight train ne pouvant plus s'arrêter (on pourra quand-même apercevoir Nashville et Memphis).
'Doublebass' Matt, slappeur redoutable, achève la formation du groupe pour ancrer et faire rebondir (oxymore assumé) la dynamique implaccable du trio.

Les voix, car on touche là au coeur de cette musique, se rejoignent pour magnifier les malheurs (décidément) de la vie.
Le répertoire s'abat sans temps mort jusqu'au brutal 'Thank you, folks!' qui sort l'audience de sa transe, de la spanish moss plein les cheveux et les pieds mouillés par la boue du bayou.

The Subway Cowboys ont sorti un premier album qui a été plébiscité par toute la presse rock, blues, et bien-sûr country.

Son actu

Pause musicale