En quelques mots

The Scabs = Diest. Ils sont à leur ville d'origine ce que sont les Beatles à Liverpool et les Fixkes à Stabroek : une promotion sans prix.

Diest, petite ville tellement peu animée qu’on peut se consacrer tranquillement à sa puberté. Swinnen et Cie ont choisi l’une des plus belles périodes pour grandir : l’époque du punk. L’amour des Clash, le mécontentement, le chômage des jeunes et le besoin de communiquer ont fait naître un petit groupe qui a fait envie à la plupart des musiciens belges.

Les Scabs démarrent en force. Après quelques singles autoproduits, ils sont embarqués par la major EMI en 1982. ‘Here’s To You, Gang!’ (1983) attire de nombreux fans. Puis, la machine s’enraye, le rock belge se porte mal. Mais leur sauveur était déjà arrivé. L’avènement du guitariste Willy Willy aide à dévoiler l’essence du groupe. Au fond, les Scabs étaient le prototype d’un groupe de rock, déguisé en groupe punk. ‘Stay’ (1986), un morceau lent, fait redémarrer le groupe. L’album ‘Royalty In Exile’ (1990) est vendu à plus de 25.000 exemplaires. Il s’agit de l’un des 1ers disques d’or de rock en Belgique. Les Scabs sont d’ailleurs le 1er groupe de rock belge à enregistrer plusieurs disques d’or de suite. Les tubes se succèdent à vive allure à la radio..

Dès 93, l’approvisionnement en morceaux puissants ralentit. Tout reste intact sur scène. Les concerts ont toujours été le point fort des Scabs. En 96, split du groupe.

Le vendredi 7 septembre 2007. Dans le cadre d'une soirée REWIND à l'Ancienne Belgique, les Scabs jouent  leur album classique : ‘Royalty In Exile’. Après plus de 10 ans, le groupe est à nouveau réuni dans sa meilleure formation. Ils ont la gorge nouée, mais le résultat est enthousiasmant ! Comme s’ils avaient continué de répéter en cachette pendant tout ce temps. « Une synthèse des Stones, des Doors et de Neil Young. Avec l’énergie des Sex Pistols, ». Et c’est vrai....

Son actu

Pause musicale