Visuel de fond
 Suprême NTM

Son actu

En quelques mots

Didier Morville alias JoeyStarr et Bruno Lopes alias Kool Shen forment NTM en 1988, en Seine-Saint-Denis.
Le duo s'est d'abord intéressé au tag et au smurf, qui complètent l'autre discipline du hip-hop qu'est le rap.

À l'issue d'un titre composé pour la compilation Rapattitude, Vol. 1, "Je rap", en 1990, NTM signe chez Epic Records et sort un premier album, Authentik, en 1991.

Deux ans plus tard sort J'appuie sur la gâchette : le titre "Police" leur vaudra une enquête judiciaire et le boycott des radios.

En 1995, NTM cartonne avec l'album Paris sous les bombes, qui contient les fameuses chansons "Tout n'est pas si facile", "Qu'est-ce qu'on attend?" et "La fièvre".
500 000 exemplaires sont vendus, et le succès du groupe de rap ne se dément plus par la suite.

Du rap urbain qui ne succombe pas à la tentation de mélodies et de rythmes variété, porté par deux voix antinomiques qui posent un flow souvent cru et violent : NTM se taille une place unique au sein du milieu rap français, renforcé par la sortie de l'album Suprême NTM en 1998, qui contient les tubes "Ma Benz" et "Laisse pas traîner ton fils".

Par la suite, JoeyStarr monte son label B.O.S.S., Kool Shen, le label IV My People.
Le disque Le Clash, sorti en 2001, officialise la rupture de ses deux membres fondateurs, qui s'investissent dans la production de jeunes rappeurs.

En 2008, NTM annonce sa reformation.

NTM : une esthétique rap unique, une noirceur qui n'a subi aucun blanchiment avec le temps.

Pause musicale

Avis clients

Suprême NTM

Aucun résultat trouvé