En quelques mots

Les membres de Sixun en rigolent eux-mêmes : quelques années après la fin de Sixun, sa reformation fait sourire, et penser aux papys cubains du Buena Vista Social Club... Sixun naît dans les années 80 et fait valoir la couleur de peau de chacun de ses membres dans ses chansons, du jazz fusion à l'iconographie symbolique du métissage musical et humain qui compose le groupe, notamment sur la pochette de leur premier album, "Nuit blanche", sorti en 1985.

Autour de Paco Sery, du claviériste Jean-Pierre Como, du saxophoniste Alain Debiossat, de Michel Alibo et Louis Winsberg - et au fil des ans -, d'un percussionniste (Abdou M'Boup puis Stéphane Edouard), les mousquetaires de Sixun se lancent dans l'univers du jazz fusion, en privilégiant la qualité technique des solistes et l'utilisation de sonorités particulières, usant de technologies dernier cri ou d'électroacoustique...

De "Pygmées" à "Lunatic Taxi", jusqu'au dernier album "Nouvelle Vague" en 2000, les Sixun ont 20 ans de musique comme bagage, et à leur actif le mérite d'avoir fait éclore un style de jazz : le jazz-fusion.

Son actu

Pause musicale