© Mimmo Cattarinich

En quelques mots

Révélé à l'international avec le film "La vie est belle", Grand Prix du Jury à Cannes, oscar du Meilleur film étranger en 1997, Roberto Benigni savoure son triomphe : un sujet délicat, traité de façon quasi burlesque, une fable que personne n'aurait songé à mettre en scène de cette façon...

 

Roberto Benigni a déjà 20 ans de cinéma à son actif lorsque sort "La vie est belle". Il a commencé dans une émission comique à la télévision italienne. Puis s'est illustré régulièrement dans des films de Bertolucci ("La Luna"), Marco Ferreri ou Costas-Gavras ("Clair de femme").

 

En 1986, il se distingue dans une production américaine : chez Jarmusch ("Down by Law"), expérience réitérée dans "Le Fils de la Panthère Rose" en 1993.

 

Après le succès de "La vie est belle", Roberto Benigni, le Pierrot plus vrai que nature, joue dans le film "Astérix et Obélix contre César".

 

Il réalise un Pinocchio stupéfiant en 2002, avant de retrouver ses thèmes chers dans "Le Tigre et la neige", pour lequel il se choisit Jean Reno comme partenaire.

Son actu

Pause musicale