Visuel de fond
Raymond Depardon

Son actu

En quelques mots

Photographe, réalisateur, scénariste et également journaliste, il possède un parcours hors norme qui mérite une attention
toute particulière. Né en 1942 à Villefranche-sur-saône (Rhône), il prend ses premières photographies dans sa ferme natale, loin de s’imaginer qu’il deviendra un jour un photographe et cinéaste réputé mondialement. Durant son adolescence, il débarque à Paris et devient l’assistant du célèbre photographe Gilles Foucherand.

Un peu plus tard, il commence le métier de paparazzi pour l’agence Delmas qui l’envoie en première mission au Sahara. Il suit alors l’expédition SOS-Sahara où il tourne un reportage applaudi par la critique après sa parution dans «Paris Match». En 1966, alors qu’il couvre les guerres d’Algérie et du Vietnam, il fonde avec Gilles Caron l’agence Gamma et part en reportage au Biafra, à Prague ou encore au Tchad. Lorsque Caron disparaît au Vietnam, Depardon change de registre ; des photos de journalisme, il passe aux photos de charme pour «Playboy».

 

En 1969, il réalise son premier court métrage consacré à l’immolation de l’étudiant Jan Palach. En 1971, il revient à ses premièresamours, la photographie, et développe en parallèle sa carrière de cinéaste. Il reçoit cette année-là le prix Robert Capa pour un livre sur le Chili. Il continue alors de revendiquer son caractère humaniste en dénonçant les injustices et la souffrance à travers différentes oeuvres (films, expositions, ouvrages, et publicités). Il réalise aussi plusieurs fictions dont «Numéro zéro» (Prix Georges Sadoul), «Reporter» (César du meilleur documentaire), «Une femme en Afrique» (Sélection officielle au Festival de Cannes), «Délits flagrants» ou encore «Chambre correctionnelle».

Pause musicale

Avis clients

Raymond Depardon

Aucun résultat trouvé