En quelques mots

Le "nouveau Stevie Wonder", comme aiment à le qualifier les médias, s'est taillé un costume sur mesure : vintage, glamour, en un mot : brillant. Car Charlie Ray Wiggins, alias Raphael Saadiq, a rendu en 2008 un hommage magistral à la musique noire-américaine des années 70, à travers l'album "The Way I see it".

Raphael Saadiq s'était fait connaître à la fin des années 80 en produisant le trio Tony ! Toni ! Toné !, dont il était également un chanteur actif. Trois albums plus tard, Raphael Saadiq se lance à temps plein dans la production, aux côtés d'artistes comme Kelis, Joss Stone ou Roots Manuva.

Le Monsieur soul reprend ses activités de compositeur et publie son premier disque solo en 2002, "Instant Vintage". L'album est nominé cinq fois aux Grammy Awards. Après "Ray Ray" en 2004 et "The Way I see it" en 2008, Raphael Saadiq se fait le chantre d'un idéal Motown… comme ressuscité.

Son actu

Pause musicale