En quelques mots

Quand Michael Stipe rencontre Mike Mills (basse) Peter Buck (guitare) et Bill Berry (batterie), les pouls s'accélèrent, le rock redevient garage… et hypnotique ! Malgré des paroles cryptiques et une esthétique post-punk, R.E.M. sonne pourtant comme un groupe de rock traditionnel et contemporain. Rock, mais folk. L'introduction de guitares pop dans un mélange underground y est sans doute pour quelque chose…

Leur premier single Radio Free Europe, en 1981, est une bombe sans retardement. Le single explose dans toute l'Amérique grâce au radios college campus. "Murmur", 1er album de R.E.M. sorti en 1983, est désigné Meilleur album de l'année par le magazine Rolling Stones devant "Thriller" de Michael Jackson.

R.E.M sort de nombreux disques entre 83 et 87, mais remporte un franc succès avec "Document" dont le single The One I Love lui permet de se faire connaître en Angleterre. En 1991, l'album "Out of Time" et son single Losing My Religion connaîtront un succès mondial. "Automatic for the People" (1992) et "Monster" (1995) obtiendront la même reconnaissance, et R.E.M. reprend les faramineuses tournées qu'il avait délaissées depuis l'album "Green"(1988).

Michael Stipe, engagé auprès des Verts, toujours enragé côté rock, publie "New Adventures in Hi-Fi" en 1996, sans Michael Berry, contraint de quitter le groupe après une attaque cérébrale. Toujours aussi populaire au XXe siècle avec "Up" (1998), "Reveal" (2001) et "Around the Sun" (2004), R.E.M. sort un best of, un live, et un nouvel album, "Accelerate", en 2008.

Le rock paradoxal de REM n'est pas un rêve !

Son actu

Pause musicale