En quelques mots

Oum Kalsoum, Oum Kalthoum ou Umm Kulthum, de son vrai nom Fatima Ibrahim al-Sayyid al-Beltagui, née le 4 mai 1904 (18 décembre 1898 selon d'autres sources) à Tmaïe El Zahayira (Égypte) et décédée le 3 février 1975 au Caire (Égypte), fut une chanteuse, musicienne et actrice égyptienne, surnommée l'Astre.

Très jeune, la petite fille montre des talents de chanteuse exceptionnels.  A 16 ans elle est remarquée par Cheikh Abou El Ala Mohamed et par Zakaria Ahmed qui l’invitent à les accompagner au Caire.  Ahmed Rami, un poète, lui écrit 37 chansons et l’initie à la littérature française et Mohamed El Qasabji, virtuose du luth lui ouvre le Palais du théâtre arabe. En 1932, sa notoriété est telle qu’elle entame sa première tournée orientale, puis les concerts internationaux (à l’Olympia en 1967). De sa voix puissante et claire (on raconte que Maria Callas aurait dit que Oum Kalsoum, avait une voix incomparable - 14000 vibrations / seconde), Oum Kalsoum chante la religion, l’amour et la nation égyptienne. Amie du président Jamal Abdel Nasser, elle constitue avec l’homme politique l’un des symboles les plus forts de l’unité nationale égyptienne. La diva reste également dans les cœurs comme la " Cantatrice du peuple ", s’investissant dans des œuvres de charité et distribuant son argent aux pauvres. En 1972, elle donne son dernier concert au Palais du Nil. En 1975, rentrée au pays, une crise très importante la contraint à l’hospitalisation; elle s’éteint à l’hôpital le 3 février 1975 à l’aube. Ses funérailles furent grandioses. La voix du " Rossignol d’Égypte " hante encore Le Caire car, comme le disent les égyptiens, il y a deux choses qui ne changeront jamais en Égypte : les pyramides et la voix d’Oum Kalsoum.

Son actu

Pause musicale