En quelques mots

Orouni, c’est “une pop galopante et rayonnante”, une pop qui aurait puisé dans le folk le meilleur tout en se détachant d’un songwritingaux mélodies trop arides. La guitare vient appuyer un chant en anglais franc et rêveur relevé par des arrangements colorés et les interventions des chanteuses Mlie et Mina Tindle. Imaginez The Shins s'ils étaient restés bébés, ou Leonard Cohe

Son actu

Pause musicale