En quelques mots

Neuza est née à Praia en 1985 dans l’île de Santiago au Cap-Vert. Sa mère, originaire de l’île de Fogo, s’est installée dans la capitale dans l’espoir d’une vie meilleure. Elle chante dans les bars du coin en échange de nourriture, de boissons et de tabac pendant que les sœurs aînées de Neuza s’occupent de la petite dans leur humble case en pierre.
 
« Flor di Bila », qui paraît au Cap-Vert au début de l’été 2013, nous dévoile les secrets des rythmes l’île de Fogo, comme le talaia baxo, le rabolo ou le samba. Dans « Trabessado », l’un des titres forts de l’album, Neuza nous offre l’occasion de découvrir le curcutiçan, une joute vocale traditionnelle entre voix féminines et masculines où l’on manie ironie et provocation, les femmes défiant l’homme sur sa virilité. Neuza reprend cette tradition campagnarde en compagnie de Michel Montrond, auteur compositeur et chanteur, enfant du volcan également.

Son actu

Pause musicale