Visuel de fond
Michael Caine

Son actu

En quelques mots

Après 2 Oscars et + de 150 films, Michael Caine poursuit son éblouissante carrière avec son flegme britannique légendaire.

Que Maurice Micklewhite, né un quartier du Sud-Est de Londres, d’un employé sur le marché aux poissons et d’une femme de ménage, soit devenu acteur paraissait déjà une forme de miracle. Mais que Michael Caine, se soit imposé comme un des + grands de son temps, réussite sanctionnée par notamment 2 Oscars, relève du prodige : 

Il quitte l’école à l’âge de 15ans, va d’un petit boulot à un autre avant de partir pour l’armée et de combattre en Corée. De retour à la vie civile, il décroche un emploi dans un théâtre et finit par monter sur les planches, multipliant les pièces, les tournées et les films de télévision. Son accent cockney pourrait lui être un handicap, mais que dire alors de ses lunettes, qui semblent devoir lui interdire toute carrière à l’écran ? 

Là encore, les barrières s’abattent devant lui, il rencontre le succès grâce au rôle de l’agent secret Harry Palmer dans Icpress, danger immédiat (1965) et accède au vedettariat l’année suivante avec Alfie. 

Par la suite, il enchaîne film sur film, passant sans cesser d’être lui-même d’une grosse machine hollywoodienne qu’il éclaire de son intelligence nonchalante. 

Il travaille alors avec les + grands, de Joseph L. Mankiewicz, qui dans un studio londonien l’associe à Laurence Olivier pour Le Limier (1972), à Woody Allen, et Hannah et ses soeurs (1986) lui vaut son 1er Oscar, en passant par John Huston, pour la sublime adaptation de Kipling L’homme qui voulut être roi (1975), avec également Sean Connery. 

Avant de reprendre le rôle d’Alfred dans le prochain Batman, sortie prévue en 2012, il vient d’incarner un vieil homme solitaire acharné à venger la mort de son seul ami dans Harry Brown, un 1er film annoncé pour janvier 2011.

Pause musicale

Avis clients

Michael Caine

Aucun résultat trouvé