Martina Topley Bird

Son actu

En quelques mots

Martina Topley-Bird fait découvrir son timbre de voix unique sur le premier album de Tricky, "Maxinquaye" en 1994. Choriste, puis véritable égérie du compositeur trip-hop, elle offre un contrepoint vocal chatoyant aux marmonnements rauques de Tricky sur les trois albums suivants de ce dernier.

Cette aventure trip-hop entamée avec Tricky, elle la marque au fer rouge d'une voix qui peut habiter toutes les émotions, tous les styles de musique.

 

En 2003, Martina Topley-Bird présente son premier album solo, "Quixotic", nominé au Mercury Prize Award. Plus orienté pop que trip-hop, l'album réinvente de façon très pertinente une pop bluesy, parfois éthérée, mais très réfléchie au niveau de ses influences trip-hop planantes. Cinq ans plus tard, Martina Topley-Bird revient avec un album produit par Danger Mouse, "The Blue God". La pop le dispute à l'électro, mais encore une fois magnifiquement portée par la voix polymorphe de Martina Topley-Bird.

Pause musicale

Avis clients

Martina Topley Bird

Aucun résultat trouvé