En quelques mots

Née en 1923, Maria Pacôme atterrit presque par hasard sur les bancs du cours Simon, alors fréquenté par des "vedettes" telle Michèle Morgan.
Mariée à l’acteur Maurice Ronet, Maria Pacôme pense se consacrer à une carrière artistique (peinture et poterie) ; mais les affaires ne fonctionnent pas suffisamment.
De retour sur Paris, elle est engagée pour donner la réplique à Edwige Feuillère dans la pièce La Reine des insurgés. Elle est révélée en donnant la réplique à Jean-Paul Belmondo en 1958 dans la comédieOscar.

Dès lors cataloguée actrice comique ou bourgeoise extravagante, les rôles qu’on lui propose restent toujours dans le même registre. Maria Pacôme joue dans beaucoup de séries télévisées, mais décide un jour d’écrire ses propres pièces, à la verve comique sidérante.
Le public et la critique sont conquis en 1977 avec Apprends-moi Céline.
Elle écrit six autres comédies, et rédige une autoportrait caustique adapté au théâtre,Eloge de ma paresse en 2002.

Elégante et épicurienne, Maria Pacôme publie en 2007 aux éditions du Cherche-Midi l'autobiographie Maria sans Pacôme.
Une femme pas comme les autres.

Son actu

Pause musicale