Le niveau de sécurité actuel ne vous permet pas de naviguer correctement sur notre site. Nous vous invitons à modifier les paramètres de votre navigateur avant de continuer.

IPHIGENIE EN TAURIDE

Opéra
Du au  -  PALAIS GARNIER  -  PARIS 09

INFORMATION

Tragédie lyrique en quatre actes (1779) Musique Christoph Willibald Gluck Livret Nicolas-François Guillard D’après Guymond de La Touche d’après Euripide En langue française Direction musicale Bertrand de Billy Mise en scène Krzysztof Warlikowski ...

Plus d'informations sur IPHIGENIE EN TAURIDE

Tragédie lyrique en quatre actes (1779)
Musique Christoph Willibald Gluck
Livret Nicolas-François Guillard 

D’après Guymond de La Touche
d’après Euripide

En langue française

Direction musicale  Bertrand de Billy
Mise en scène  Krzysztof Warlikowski 

Iphigénie  Véronique Gens
Oreste  Étienne Dupuis
Pylade  Stanislas de Barbeyrac
Thoas  Thomas Johannes Mayer
Diane  Ruzan Mantashyan
Première prêtresse (acte I)  Ruzan Mantashyan
Première prêtresse  Adriana Gonzalez
Deuxième prêtresse  Emanuela Pascu
Une femme grecque  Emanuela Pascu
Un Scythe  Tomasz Kumiega
Un ministre  Tomasz Kumiega
Iphigénie (rôle muet)  Renate Jett 

Chef des Chœurs  Alessandro Di Stefano 
Orchestre et Choeurs de l’Opéra national de Paris

Surtitrage en français et en anglais
Durée : 2h20 avec 1 entracte

Pour honorer la prédiction d’un oracle, Iphigénie doit tuer tout étranger s’échouant sur les rivages de Tauride. Las, c’est son frère Oreste qui accoste, assassin de leur mère Clytemnestre, qu’il a tuée pour venger le meurtre de leur père Agamemnon : telle est la lignée maudite des Atrides qui répète la mort de génération en génération… Cette chaîne de crimes héréditaires passera-t-elle par Iphigénie ? En 1779, Gluck composait avec Iphigénie en Tauride une musique qui semblait faire naître une émotion nouvelle – ni tout à fait théâtrale ni tout à fait lyrique – dans laquelle ses contemporains crurent voir la tragédie grecque enfin ressuscitée. Au réformateur de l’art lyrique répond un grand réformateur du théâtre. En 2006, les spectateurs qui poussaient les portes du Palais Garnier étaient accueillis par les silhouettes immobiles des interprètes qui les attendaient sur scène, et semblaient leur tendre une forme de miroir dérangeant. Le Polonais Krzysztof Warlikowski signait sa première mise en scène pour l’Opéra de Paris avec cette « Iphigénie » bouleversante, où les personnages au crépuscule de leur existence n’en finissent pas d’être hantés par leur passé.

La Bande Annonce de IPHIGENIE EN TAURIDE

Inscriptions aux alertes de IPHIGENIE EN TAURIDE

L'inscription aux alertes vous permet d'être informé dès qu'une nouvelle manifestation est disponible pour un artiste ou un club de sport. Vous pouvez également être informé de toute l'actualité d'une salle.
En savoir plus

Ces artistes ou clubs de sport ne font pas partie de vos alertes :

Ces salles ne font pas partie de vos alertes :

Ajouter

PUBLICITE

Partenaire vidéo

PUBLICITE

PUBLICITE