Le Peuple de l'Herbe

Son actu

En quelques mots

Le Peuple de l'herbe, microcosmos lyonnais électro formé en 1997 sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, a persévéré, multipliant les concerts dans de petits bars avant de monter son label/laboratoire/écurie expérimentale, Supadope, en 1998. En 2000, Dj Stani, Dj Pee, N'Zeng et Psychostick sortent un premier album, "Triple Zero", qui remporte une Victoire de la musique de la découverte de l'année en 2002. Deux titres de l'album figurent d'ailleurs sur la BO du film de Virginie Despentes Baise-moi.

Mélange d'énergie scénique, de samples, de rages urbaines et de paroles bien calibrées, servi par une identité visuelle forte, le Peuple de l'herbe s'est taillé une réputation en imposant sa présence dans les plus gros festivals et les plus petits clubs. Les fourmis travailleuses du Peuple récoltent ce qu'elles ont semé : un public de plus en plus vaste, des disques transgenres, animés par la cinématique ou le hip-hop.

2002 voit l'apparition de l'Human Beat Box anglais JC001 sur l'album "P.H. Test/Two", un must des concerts du Peuple par la suite. "Cube" sort en 2005, disque fiévreux au groove implacable, tandis que "Radio Blood Money", sorti en 2007, s'essaie progressivement à une sortie des machines pour aller vers plus d'organicité. Le Peuple de l'herbe n'a jamais fait de fumée sans feu...

Pause musicale

Avis clients

Le Peuple de l'Herbe

Aucun résultat trouvé