En quelques mots

Laurent Wolf fait danser les frénétiques de la house et du groove depuis l'orée des nineties ; on se souvient de House Train, son premier n° 1 des clubs, en 1995, suivi de près par Saxo et d'autres bombes des dancefloors ; pour autant il n'oublie jamais son métier initial, faire danser de Taïwan à Dubaï, de Barcelone à Mexico. En testant dans une soirée No Stress, titre phare de son dernier album « Wash My World », il a vu les clubbers littéralement péter les plombs sous ses yeux épatés ; en toute logique, le titre est devenu l'un des plus gros hits de l'été 2008 (huit semaines n° 1 en France, sorti dans trente pays).

Son actu

Pause musicale