En quelques mots

Versant sudiste des Strokes, les Kings of Leon ont quelque chose en eux de Tennessee : les chevelus de Nashville se sont formés en 2000 avant de sortir un premier maxi, "Holy Roller Novocaine" en 2003.

Les trois frères Nathan, Caleb et Jared Followill, et leur cousin Matthew Followill, ont sillonné les Etats-Unis avec U2 et The Strokes.

Leur premier album, "Youth & Young Manhood" est pétri de culture religieuse (leur père était pentecôtiste) et de racines sudistes : la chanson teintée soul "California Waiting" a un grand succès aux Etats-Unis.

En 2004 sort "Aha Shake Heartbreak", plus orienté garage rock que le précédent : les Kings of Leon tournent avec Bob Dylan et Pearl Jam.

Trois ans plus tard, les rois du blues-rock célèbrent la sortie de l'album "Because of the Times" : un rock très rétro, très efficace et singulier, qui fait de la caravane familiale des Kings of Leon des Rois mages à suivre de très près.

Son actu

Pause musicale