En quelques mots

Née en 1980, Kaushiki est la fille du célèbre chanteur Hindustani Pandit Ajoy Chakrabarty, incarnant à lui seul le style Patiala (Gharana). Le récit familial veut que Kaushiki ait été capable de chanter dès l'âge de deux ans. Sa mère Chandana Chakrabarty s'impose rapidement comme son premlier maître et lui permet d'accompagner son père dans ses tournées internationales avant qu'elle ait soufflé ses dix bougies... "Baba (papa) a toujours été davantage un guru qu'un père pour moi", admet aujourd'hui Kaushiki. Après un passage au Shrutinandan School of Music de Calcutta, la petite prodige rejoint le guru de son père, le légendaire Pandit Gnan Prakash Ghosh. Des années durant, elle s'exerce à raison de six heures par jour. Kaushiki récolte aujourd'hui le fruit de son travail, étant saluée unanimement comme la chanteuse Hindistani la plus prometteuse de sa génération. En réponse à cette ascension fulgurante, son père note simplement que "lorsqu'une fleur éclot, son parfum ne peut être tiré de force : la senteur voyage d'elle-même". Bien que sa renommée soit fondée sur sa maîtise de deux principaux styles Hindustanis, le khyal et le thumri, la jeune artiste se consacre également à l'étude de la musique Carnatique. Un autre de ses précieux atouts est sans doute la philosophie, discipline pour laquelle elle a obtenu récemment un premier prix universitaire. Outre les très prestigieux concerts à travers le monde, Kaushiki a produit deux enregistrements solos "Footsteps" (1998) et "A journey begins" (2002). dernièrement, son album "Pure" (2004), justement nommé, résulte d'un concert live donné à Londres le 30/08/03. Soutenue par le bourdon de la tanpura, par un tabla et deux harmoniums (dont l'un joué par son père), Kaushiki manifeste un phrasé unique, une maîtrise parfaite de la respiration et un timbre étonnant de pureté. Sa voix, mélodieuse et soupl est un don des dieux. Ses récitals sont marqués d'une maturité faisant fi de son jeune âge et d'une irrésistible spontanéïté.

Son actu

Pause musicale