En quelques mots

 Joakim, de son nom complet Joakim Bouaziz, a déjà un long passé musical derrière lui. Issu du conservatoire, il apprend le piano dès l’âge de six ans avec le maître Abdel Rahman El Bacha. Pendant son adolescence il découvre le rock indé, puis s’intéresse à des labels tels que Warp ou Mo Wax.

C’est presque par hasard qu’il se plonge dans la musique électronique, le jour où un camarade de lycée laisse un synthétiseur dans sa chambre.

Il découvre de nouvelles possibilités sonores, et envoie ses démos à Gilb’r, patron de Versatile. Après quelques mois de travail, le premier album de Joakim Tigersushi sort en 1999 sur la division Future Talk de Versatile, dédiée à des musiques plus expérimentales. Un album ludique qui emprunte nombre de samples au jazz modal des années 60…où Joakim joue à se faire passer pour un octet à lui tout seul…

Son actu

Pause musicale