Jacques-Louis David

Son actu

En quelques mots

Considéré comme le père de l'école néo-classique, Jacques-Louis David fut l'élève de François Boucher puis de Joseph-Marie Vien. A partir de 1766, il intègre l'Académie royale mais n'obtient le prix de Rome qu'en 1774. Au cours de son séjour romain, David étudie les Antiques et visite les sites d'Herculanum et de Pompéi. De retour à Paris, le Bélisaire (palais des Beaux-Arts de Lille) lui permet d'obtenir l'agrément d'artiste.

Inspiré par l'œuvre de Poussin et nourri d'inspirations romaines, David formule son propre style néo-classique qui trouve sa pleine expression avec leSerment des Horaces (musée du Louvre, Paris). Composition, trait, couleurs et émotions témoignent d'une exaltation des vertus morales.

Pendant la Révolution française, le peintre exprime des idéaux républicains des plus fondamentaux. Il commence alors le Serment du Jeu de paume(musée du Château de Versailles), jamais achevé. Fervent supporteur deNapoléon, David peint pendant trois ansLe Sacre de Napoléon (musée du Louvre, Paris), véritable ode à la gloire de l'Empereur. En 1816, après le retour de Louis XVIII, David s'exile à Bruxelles où il meurt en 1825.

Pause musicale

Avis clients

Jacques-Louis David

Aucun résultat trouvé