En quelques mots

Isabelle Boulay revendique la nature impérieuse de son Québec natal et tisse en parallèle une identité vocale faite de force, de densité et d'émotion, des caractéristiques qui lui ont permis de chanter avec les plus grands de la variété francophone : premières parties de Francis Cabrel, partages scéniques des Stade de France avec Johnny Hallyday, ouverture de l'année de l'Arménie en 2006 avec Charles Aznavour…

Isabelle Boulay s'impose donc comme égérie majeure de la scène variété francophone. Les débuts, Isabelle Boulay les surmonte haut-la main : en gagnant le festival de la chanson de Granby en 1991, puis en se faisant remarquer par Luc Plamandon en 1995, qui l'engage dans la comédie musicale Starmania. Après plus de 350 représentations, elle sort un premier opus, "Fallait pas", suivi par deux albums qui la consacrent sur la scène variété francophone : "Etats d'amour" en 1998 et "Mieux qu'ici-bas" en 2000, qui remporte deux Victoires de la musique. Zazie, Richard Cocciante, Patrick Bruel comptent parmi ses prestigieux collaborateurs. En 2004 sort le lumineux "Tout un jour" et en 2007 "De retour à la source", suivi d'un "Nos lendemains" en 2008.

Une activité musicale féconde, qui fait d'Isabelle Boulay une artiste vocale incontournable de la chanson francophone

Son actu

Pause musicale