En quelques mots

Jazzman légendaire d'Afrique du Sud, Hugh Masekela a vécu trente ans d'exil, enregistré plus de quarante albums et vendu des millions de disques à travers le monde.
A Soweto où il grandit, le jeune Mazekela subit la discrimination raciale instaurée par le régime de l'apartheid et fait de la musique une arme de résistance. C'est Trevor Huddleson, prêtre britannique qui vit dans les townships, qui lui offre sa première trompette et l'invite à rejoindre le Huddleson Jazz Band. Son second instrument lui sera envoyé par Louis Amstrong lui-même. Contraint d'émigrer aux Etas-Unis en 1964, il y connaît le succès avec des titres comme "Grazzing in the grass". 
Dans les années 80, Paul Simon l'embarque dans l'aventure "Graceland" avec Myriam Makeba et le groupe Ladysmith Black Mambazo.
De retour dans son pays depuis 1990, il continue de représenter la beauté du jazz sud-africain.

Son actu

Pause musicale