En quelques mots

A la fois acteur et chanteur, et même danseur de carioca à ses heures, Gérard Darmon mène une carrière des plus riches, à laquelle son charme n'est pas étranger.

Cet Algérien d'origine, né à Paris en 1948, a grandi dans le 14e arrondissement, rue des Artistes, un signe du destin selon ses propres dires. Très rapidement, ce fan de Fernandel abandonne ses études secondaires pour suivre des cours d'art dramatique.

Pendant une dizaine d'année, il côtoie Jean-Pierre Bacri dans de nombreux cafés-théâtres, où son talent commence à percer. Débutant sa carrière d'acteur dans Les Aventures de Rabbi Jacob, puis Le Grand Pardon, son premier grand rôle survient avec Les Princes, de Tony Gatlif. S'ensuivent de multiples productions dont La Lune et le Téton, qui lui vaut le Prix Jean-Gabin en 1983.

La comédie étant cependant son domaine de prédilection, c'est aux côtés d'Alain Chabat qu'il trouve des rôles à la pleine mesure de son talent. La Cité de la peur et sa fameuse danse de la Carioca, puis Astérix, Mission Cléôpatre, le hissent au sommet du cinéma français.

En 2003, il ajoute une nouvelle corde à son arc, la musique, en sortant son premier album Au Milieu de la Nuit, qui fait bonne impression. Il récidive en 2006 avec Dancing, puis On S'aime (2008), et séduit par sa voix de crooner, lui qui est fan de rock and roll.

Toujours au cœur de l'actualité cinématographique, il a été vu récemment dans Celle Que J'aime, sorti en avril 2009.

Son actu

Pause musicale