menuFnac

Mon compte

Pierre Desproges naît à Pantin en 1939. Avant de connaître un succès foudroyant avec ses chroniques acerbes, il vend des assurances-vie, des fausses poutres en polystyrène, écrit même des romans-photos et s'improvise rédacteur d'une rubrique de "Courrier du cœur" pour Bonne Soirée dans les années 60.

Au début des années 70, il écrit pour le journal L'Aurore. Plusieurs fois menacé de censure, il est sauvé par Françoise Sagan qui avoue n'acheter le journal que pour la chronique de Desproges.

De 75 à 77, il sévit dans l'émission Le Petit Rapporteur de Jacques Martin.

Sur France Inter, il officie auprès de Claude Villers et Luis Rego dans l'émission Le Tribunal des flagrants délires. Il tient une rubrique dans Charlie Hebdo et émet de savants conseils dans La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède sur France 3.
Refusant toute forme de compassion, Pierre Desproges a passé à la moulinette du cynisme et du bon mot une brochette de traditionnels thèmes existentiels : mort, politique, médiocrité… télévision.
Ses Chroniques de la haine ordinaire, éditées sur papier, en sont un bon exemple.

Mort en 1988 d'un cancer, Pierre Desproges est enterré au cimetière du Père-Lachaise et continue à alimenter l'anticonformisme de tous ceux qui le lisent… encore.

Actualité de l'artiste