menuFnac

Mon compte

La Radio Africa n°1 présente

Bonga est à lui seul le porte-parole de la richesse de la musique angolaise. Artiste engagé politiquement, Bonga commence par dénoncer la colonisation portugaise dans les années 70 : ses albums Angola 72 et Angola 74 sont centrés sur ce thème. Exilé par le régime de Salazar, Bonga continue un combat qui s'étend après l'indépendance de l'Angola aux élites corrompues du pays.

Ecouter un album de Bonga, c'est plonger dans une musique à la fois africaine, européenne et brésilienne, d'une finesse et d'une richesse inouïe, d'une sensibilité émouvante. Sa voix rauque unique est une invitation intemporelle dans la profondeur de la mélancolie.

Malgré le temps qui passe, Bonga ne perd rien de sa verve sur Hora Kota.

Viva Hora Kota, (qui veut dire : l’heure des sages)… qui est son trentième album. Onze nouvelles chansons pour faire le bilan de l’état de son cher pays, il y évoque les sujets qui lui sont cher, de la colonisation en passant par la guerre civile, le sang du pétrole.

Bonga nous livre ici son les problèmes de son pays, L’Angola qui l’a vu naître, qu’il a retrouvé après en avoir été longtemps séparé. Bonga est un résistant ! Sa voix éraillée et la justesse de son blues ne peuvent laisser indifférent !

L’album compte deux bonus, deux duos, le premier avec Bernard Lavilliers avec l’autre avec Agnès Jaoui.

Actualité de l'artiste

BONGA
Musiques d'Afrique
le mercredi 05/04/2017 à 20h00

LA CIGALE
120, bld Rochechouart
75018 PARIS 18

de 33,50 € à 40,50 €