En quelques mots

Femi Kuti Diffuseur de messages engagés pour une Afrique unie, à l'instar d'un Tiken Jah Fakholy aujourd'hui, Femi Kuti n'a que sa voix et son micro pour mobiliser le peuple noir, ce qui est bien suffisant...

Ce natif de Londres qui a passé son enfance à Lagos, au Nigéria, est un véritable phénomène de scène que les albums Wonder Wonder (1994) etShoki Shoki (1998) confirment.

Alliant le jazz, le funk et la musique africaine traditionnelle, l'artiste utilise à merveille un talent dont il a de qui tenir, lui le fils de Fela Anikulapo Kuti, père de l'afro-beat.

Mêlant dénonciation, révolte et sensualité, ses albums, Day by Day sorti en 2008 compris, dégagent une énergie contagieuse mais aussi une souffrance vécue qui déclenche l'empathie.
La musique de Femi Kuti devient expiatoire, ayant cette volonté de se faire messagère et héritière d'une lignée de contestataires.

Son actu

Pause musicale