En quelques mots

Mark Olivier Everett fonde Eels en 1996, qui à l'image des anguilles, évolue par à coups électriques.

Les ballades éthérées et dépressives qui composent le premier album du groupe, "Beautiful Freak", accèdent à une reconnaissance commerciale immédiate, notamment Novocaïne for the Soul etSusan's House. A la suite de plusieurs drames familiaux, Everett écrit l'album "Electro-shock blues", qui convoque drames familiaux personnels sur fond de trip-hop et de sons étranges. Moins commercial, plus ambitieux, l'album séduit néanmoins le public.

Eels ne cesse d'explorer cette veine rock expérimentale sur les albums suivants : "Daisies of the Galaxy", aux thèmes plus légers mais beaucoup plus étoffé au niveau des arrangements, laisse la place à "Souljacker", qui creuse des motifs blues et garage rock avec un soupçon d'ironie.

"Shootenanny" fait cette fois la part belle au blues, en 2003. Le double-album "Blinking Lights and Other Revelations" synthétise les différentes périodes musicales de Eels, et son insaisissable "E", Mark Oliver Everett.

Son actu

Pause musicale