En quelques mots

C'est en 2003 que Diving With Andy se forme, d'un côté et de l'autre de la Manche, la chanteuse Juliette Paquereau à Londres, et les deux musiciens Rémy Galichet et Julien Perreaudeau à Paris. Le trio enregistre une première maquette en 2004 à Bruxelles, et participe à la compilation issue du concours CQFD du magazine Les Inrockuptibles.

Intimiste et sentimentale, la pop music de Diving With Andy vibre d'influences anglophones. La voix de Juliette Paquereau, subtile et suave à la façon d'une Suzanne Vega, met gracieusement en relief les mélodies composées par Galichet et Perreaudeau.

En 2006, Diving With Andy sort un premier album éponyme, parrainé par Benjamin Biolay. Trois ans plus tard, toujours en autoproduction, Diving With Andy publie Sugar, Sugar dont le single phare du même nom conquiert les radios de France et de Navarre. Un buzz bien mérité pour ce groupe aux textes ironiconiriques, qui a su mêler le meilleur de deux cultures musicales souvent drastiquement opposées malgré un genre en commun : la pop music.

Des mélodies aux accents british, des paroles chantées en anglais, certes, mais avec un art de la double-entente et des jeux de mots très développés qui rappellent la chanson française. Au final, un beau cocktail, mi-rosbif, mi-froggie.

Son actu

Pause musicale