En quelques mots

C'est en découvrant au côté de sa mère l'opéra de Rossini "Othello" et celui de Mozart "Don Giovanni" que Charles Gounod, né à Paris en 1818, éprouve à 13 ans la révélation de la musique. 

Après des études auprès de maîtres prestigieux, il remporte quelques années plus tard le très convoité Prix de Rome à l'issue duquel, imprégné de foi catholique, il compose la première d'une longue série de messes. Mais ses débuts dans l'opéra avec "Sapho" et "La Nonne sanglante" ne rencontrent pas l'écho espéré. 

Ce ne sera pas le cas de "Faust" qui, après avoir été refusé par l'Opéra de Päris, triomphera sur la scène du Théâtre Lyrique au fil de plusieurs centaines de représentations. Avec "Roméo et Juliette" et, dans une moindre mesure, "Mireille", ce sera d'ailleurs le seul succès public d'une carrière méconnue en son temps.

Son actu

Pause musicale