En quelques mots

Cécile de France, de son véritable patronyme Cécile Defrance, débarque à Paris toute jeune et fait ses premières classes chez Jean-Paul Denizon, avant d'intégrer l'école de la Rue Blanche (l'ENSATT) et d'être repérée par l'agent artistique Dominique Besnehard.

Une fois son diplôme en poche, en 1998, Cécile de France débute au théâtre et à la télévision avant de conquérir une place de choix au cinéma en devenant l'héroïne du film de Richard Berry  "L'Art délicat de la séduction".

Rapidement, elle apparaît chez Klapisch dans le film "L'Auberge espagnole" pour lequel elle obtient le César 2003 du Meilleur espoir féminin ainsi que le prix Louis Lumière, et renouvelle sa performance de confidente lesbienne du héros Romain Duris dans "Les Poupées russes".

Devenue entretemps coqueluche du cinéma français grâce à ses rôles successifs dans des films romantiques légers comme "A+ Pollux" ou "Irène", Cécile de France incarne un rôle important dans la superproduction américaine "Le Tour du monde en 80 jours" et s'essaie au thriller dans "Haute tension" d'Alexandre Aja.

La jeune actrice belge apparaît au casting du film "Fauteuils d'orchestre" de Danièle Thompson, aux côtés d'acteurs majeurs du cinéma français, et poursuit son ascension dans "Quand j'étais chanteur" en duo avec Gérard Depardieu.

L'actualité de Cécile de France ne cesse de s'étoffer : une figure incontournable du cinéma français se forge…

Son actu

Pause musicale