En quelques mots

A l'instar de ses comparses Justin Timberlake ou Christina Aguilera, Britney Spears débute sa carrière dans l'Entertainment américain en présentant l'émission télévisée pour enfants The New Mickey Mouse Club au début des années 90.

Repérée rapidement par Jive Records, Britney Spears sort son premier album Baby One More Time en 1999 : le succès est immédiat et mondial, tant du fait des rythmiques dance de ses singles de tête, "Baby One More Time" et "You Drive me Crazy", que de l'impact des vidéo-clips aux chorégraphies novatrices.

Britney Spears réitère sa performance initiale avec l'album Oops! I Did it Again, sorti un an plus tard : 17 millions d'albums vendus, un mélange de pop et de dance très apprécié des adolescents… et des jeunes adultes. Avec Britney (2001), l'idole des jeunes s'effondre pour laisser place à une image de jeune femme beaucoup plus sexy et sensuelle, comme en témoigne le vidéo-clip et la chanson "I'm a Slave for You", produit par les Neptunes. Ce tournant R'n'B, idéologique et esthétique lui vaut beaucoup de critiques aux Etats-Unis.

Après des débuts au cinéma dans la fiction autobiographique "Croosroads", Britney Spears sort en 2003 le disque In The Zone, pour lequel elle écrit une partie des chansons, dont le single "Everytime", qui est un grand succès en France. L'album embrasse le courant dance/electro, notamment avec le single "Me Against The Music", auquel Madonna collabore, et "Toxic", qui sera remixé de mille manières.

Britney Spears met alors sa carrière de reine de la pop entre parenthèses, donne naissance à deux enfants avant de connaître quelques déboires judiciaires. Elle revient sur le devant de la scène en 2007 avec l'album Blackout et son single "Gimme More". Britney Spears semble avoir fait son adage du leitmotiv "toxic" qu'elle chantait en 2003 ; la belle américaine devenue belladone n'a pourtant rien perdu de son prestige musical.

Son actu

Pause musicale