Bootsy Collins

Son actu

En quelques mots

Le parrain du funk Bootsy Collins naît à Cincinnati en 1951. Très vite, il monte avec ses frères un premier groupe qui s'occupe de mettre en valeur James Brown au début des années 70.
The JB's, à la faveur de la rencontre entre George Clinton et Bootsy Collins, se sépare en 1972. Bootsy Collins intègre le groupe Funkadelic.

En 1976, The JB's devient Bootsy's Rubber Band.
Bootsy Collins, génial bassiste funk aux innombrables effets de pédale, fait rentrer sa funky musique dans les charts avec l'album "Stretchin' Out in Bootsy's Rubber Band" en 1977. Jusqu'en 1979, le funk hybride du Bootsy's Rubber Band secoue le genre, notamment l'album "Ahh... The Name is Bootsy Baby!". Bootsy Collins se crée d'ailleurs un personnage mutant et flashy à la hauteur de l'exubérance de sa musique : Bootzilla.

Dans les années 90, Bootsy Collins participe à deux albums de Fatboy Slim, remet sur pied un Bootsy's New Rubber Band qui sort un disque en 1998.

Les années 2000 sont riches de collaborations avec Macy Gray ou Snoop Dog, sur l'album "Play with Bootsy" en 2002.
Trois ans plus tard, Bootsy Collins dompte toujours le funk avec un disque au titre évocateur "Fear Da Tiger". Bootzilla n'a pas encore remisé ses habits flashy de justicier fou du funk...

Pause musicale

Avis clients

Bootsy Collins

Aucun résultat trouvé