En quelques mots

Issu d'une famille de musiciens, Beck Hansen alias Beck révolutionne la planète rock en pleine vague grunge.
En 1994, le single Loser permet à Beck de s'improviser winner de génie, branchant le hip hop sur du folk avec l'album "Mellow Gold", que le public s'arrache. Son disque "Odelay" est récompensé par le Grammy Award Album de l'année en 1996.

Progressivement, le style de Beck s'élargit, le touche-à-tout introduit dans ses filets les genres blues et country, sur l'album "Mutations" en 1998. Deux ans plus tard, un électrochoc secoue les radios mondiales : avec "Midnight Vultures", Beck s'offre un long détour par la musique noire américaine, qu'il mâtine de soul et de disco.

Beck reprend la chanson Everybody's Got to Learn Sometimesen 2004, single qui figure sur la BO du film Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Le prolifique Beck, armé de ses mélodies surréelles et de paroles impénétrables, continue de planer, enroulé dans sa cape d'éclectisme.

Son actu

Pause musicale