Son actu

En quelques mots

Né à La Havane en 1918, le pianiste, chef d’orchestre, compositeur et arrangeur Bebo Valdés est l’un des plus grands musiciens cubains de sa génération. Il commence sa carrière comme pianiste de night-club dans les années 1940, avant de devenir pianiste et arrangeur pour Ernesto Lecuona et Rita Montaner, parmi d’autres. Valdés joue un rôle important dans l’essor du mambo et du mouvement Filin dans les années 1950, avant de développer son propre rythme, le Batanga. En 1952, le producteur de musique Norman Granz enregistre avec lui à La Havane le premier disque de Descargas (jam-sessions) cubaines. 

Après la révolution cubaine, les perspectives d’emploi se faisant rares, Bebo Valdés quitte son pays et s’installe en Suède en 1960. Il est redécouvert trente ans plus tard, alors qu’il joue du piano dans un restaurant de Stockholm. 

L’album «Bebo Rides Again», paru en 1994, relance sa carrière, et le documentaire de Fernando Trueba CALLE 54 permet à un large public de découvrir sa musique. Par la suite, il enregistre au sein de Fernando Trueba Productions les albums «El Arte Del Sabor» (2002), récompensé par le Latin Grammy du Meilleur Album de musique caribéenne traditionnelle, «Lágrimas Negras» (2003), récompensé par deux Latin Grammies, «We Could Make Such Beautiful Music» (2003), «Bebo De Cuba» (2004), élu Meilleur Album de musique caribéenne traditionnelle, Bebo (2005), «Live At The Village Vanguard» (2007) et enfin «Juntos Para Siempre» (2008), qui reçoit le Grammy et le Latin Grammy du Meilleur Album de Latin Jazz.

Pause musicale

Avis clients

Bebo Valdés

Aucun résultat trouvé