En quelques mots

Avec ce musée érigé au bord du Rhin, l’architecte Mario Botta a créé un espace inhabituel pour les œuvres de Tinguely. L’immense salle centrale peut accueillir à elle seule jusqu’à 20 sculptures mécaniques. « Situé sur la rive droite du fleuve où le tracé du Rhin constitue la limite d’un large district de la ville, le musée établit un nouvel ordre à l’intérieur d’une configuration urbaine plutôt douteuse en bordure d’autoroute. Ses 4 façades établissent chacune son propre rapport d’espace à l’environnement ambiant. » Mario Botta

La face sud, donnant sur le fleuve, présente un élément architectonique particulier : une passerelle allongée suspendue qui se détache du corps principal pour constituer une sorte de promenade de regard sur le fleuve. A l’est, en bordure d'autoroute, l'édifice présente sa façade la plus élevée avec 3 étages d’exposition au-dessus du niveau du sol, offrant par là une barrière sonore vers les espaces verts. Au nord, la façade est parallèle à la Grenzacherstrasse.

Le musée se compose de 5 sections dont 3 s’ouvrent sur le parc par le biais d’un large porche.  A l'intérieur, au rez-de-chaussée, la halle peut être subdivisée par des parois qui, une fois surélevées, s’encastrent dans le plafond.  Le système de soutien statique à ce niveau est adapté à un réservoir préexistant, constitué de cinq étages en souterrain, pour le traitement des eaux du Rhin.

La collection comprend des travaux et groupes de travaux représentant toutes les phases artistiques dans la carrière de Jean Tinguely. Avec des prêts temporaires en provenance d'autres collections, cela permet aux visiteurs du musée d'avoir un large aperçu de l'œuvre de l'artiste. La collection compte non seulement des sculptures, mais aussi un grand nombre de dessins et de lettres-dessins, de documents, d'affiches d’expositions, de catalogues et de photos. Dans la mesure du possible, tout l’œuvre est accessible au musée dans l'espace des collections permanentes.

La collection a vu le jour grâce à une généreuse donation faite par la veuve de l’artiste, Niki de Saint Phalle, à l’occasion de la fondation du Musée. A cela s'ajoute le don d’œuvres des collections de Roche, ainsi que d’autres dons plus ou moins importants et des achats.

Publicté

Prochainement

A venir

Aucun résultat trouvé

C'est par ici !

Cliquez ici
pour localiser
la salle
PAUL SACHER-ANLAGE 2 , 4002 BASEL