© Antoine Poupel

En quelques mots

Pionnier d’une expression inédite, conjuguant art équestre, musiques, danse et comédie, Bartabas a inventé et mis en scène avec tact, fougue et intuition, une nouvelle forme de spectacle vivant : le théâtre équestre. 

Avec sa compagnie, fondée en 1985 à l’enseigne du Théâtre équestre Zingaro, il a conquis des centaines de milliers de spectateurs à travers le monde comme au fort d’Aubervilliers où il s’est installé, en 1989, dans un chapiteau de bois conçu à sa mesure par Patrick Bouchain.

Ses créations : Cabaret I-II-III, Opéra équestre, Chimère, Éclipse, Triptyk, Loungta, Battuta et Darshan sont à chaque fois des évènements qui marquent leur époque et témoignent d’une quête incessante, mystique parfois, et toujours profondément authentique.
Avec le temps la compagnie est devenue l’une des plus importantes d’Europe. Ses spectacles triomphent partout de New York à Tokyo, d’Istanbul à Hong-Kong ou Moscou.

Soucieux d’une transmission artistique, il fonde en 2003 l’Académie équestre de Versailles. Un corps de ballet sans autre exemple au monde, qui se produit dans le manège de la  grande écurie royale, et pour lequel il a signé les mises en scène, du Chevalier de St Georges, du Voyage aux Indes Galantes et des Juments de la nuit, productions données dans le cadre grandiose des fêtes de Nuits du château de Versailles.

Il invite aussi son académie à collaborer avec des artistes venus d’horizons très différents comme Alexandre Tharaud, Philip Glass, Benat Achiary, Jean Schwarz, Carolyn Carlson. Ses créations singulières ont souvent pour cadre des lieux originaux et atypiques comme l’abbatiale de St Ouen à Rouen où fut imaginée une envoûtante Liturgie équestre.

Son actu

Pause musicale