© Steve Cook

En quelques mots

Les Babyshambles n'ont plus rien de bébés du rock. Le groupe de Pete Doherty, leader des défunts Libertines, peut enfin s'offrir, avec le succès critique obtenu par son dernier album "Shotter's Nation" (paru en octobre 2007) une vraie légitimité rock.

Cette fois-ci, aucun événement commenté par la presse "people" ne contribue au buzz généré par "Shotter's Nation", un disque rock intelligent qui botte en touche les critiques reçues pour "Down In Albion", leur précédent opus (2006). Pete Doherty investit son talent d'écriture en 12 chansons très anglaises, reflétant l'atmosphère des pubs et d'un certain esprit "mods", en référence aux jeunes dandys anglais rock des 70's. Musicalement, l'album des Babyshambles développe des clins d'œil inspirés aux Kinks, à Blondie en passant par la britpop, encouragé par Stephen Smith, producteur des Smiths et de Blur.

Avec "Shotter's Nation", les Babyshambles produisent l'album qu'ils avaient toujours promis de faire.

Son actu

Pause musicale