En quelques mots


Les Montréalais Arcade Fire ont exploré le thème des quartiers dans leur album bouleversant de 2004,Funeral (classé par Rolling Stones comme l'album n°1 des années 00). En 2009, pendant une année sabbatique qui a suivi la tournéeNeon Bible de 2007, Win Butler, leader du groupe, a reçu un e-mail d'un ami d'enfance de la banlieue de Houston (Texas). « Il nous a envoyé une photo de lui avec sa fille sur les épaules dans le centre commercial qui se trouvait juste à côté de l'endroit où nous vivions, » nous dit Win, « et le fait de voir ce lieu familier, mon ami et sa fille a fait remonter en moi beaucoup de sensations ressenties à cette époque. Je me suis surpris en train d'essayer de me rappeler la ville où nous avions grandi et de la retracer du mieux que je pouvais m'en souvenir. »

Au même moment, les autres membres du groupe, originaires eux aussi de banlieues canadiennes du même style, ont revisité les lieux de leur enfance et, dans certains cas, n'ont pas retrouvé grand-chose de leur passé. Lorsque les membres du groupe se sont retrouvés, la première chanson écrite a été The Suburbs, donnant son titre à l'album.

« Nous avons commencé à travailler sur cette chanson et lorsque cela a commencé à ressembler à de la musique, nous avons senti que nous étions en train de travailler sur un album » nous dit Win. Au fur et à mesure que les chansons de The Suburbs ont pris forme, un ensemble cohérent a émergé, évoquant les thèmes de la perte et du renouveau, puisant dans les privations, les générations passées et futures, la responsabilité et la maturité, l'espoir que quelque chose de pur puisse perdurer.

Son actu

Pause musicale