En quelques mots

Alex Gopher participe aux débuts de la French Touch, à travers l'éphémère groupe Orange, fondé avec Etienne de Crécy. Si Orange reste cantonné à l'underground, Etienne de Crécy s'envole avec Air et Alex Gopher fonde son label, Solid, au début des années 90. Il attend huit ans avant de publier l'album "You, my baby and I", qui contient le très beau morceau The Child, contenant un sample de God bless the child de Billie Holiday. La funk-house fait ses premiers pas, et l'élégant Gopher participe aux succès des albums "Super discount" et "Super discount 2" d'Etienne de Crécy.

Entre-temps, Alex Gopher est sollicité par Yves Saint-Laurent : il crée des musiques pour défilés qui seront remixés par Demon. Leur collaboration débouchera sur le projet dark house : Wuz.

Rangé des machines, du moins en ce qui concerne ses albums solos, Alex Gopher livre en 2007 un disque enregistré avec de véritables instruments lorgnant du côté d'une pop décomplexée. Le propos ludique que l'on découvrait dans ses collaborations avec De Crécy se redécouvre ici, de façon plus intimiste.

Son actu

Pause musicale